Dans le cadre du Festival de Coppet "l'été se lève et se couche à Coppet", nous vous proposons

 

Du vent dans les branches de SASSAFRAS

de René de Obaldia

Né d’une mère française et d’un père panaméen en 1918 à Hongkong, René de Obaldia connaît aujourd’hui un succès mondial. Il vit actuellement à Paris où il est membre de l’Académie Française. Monté à Bruxelles puis à Paris en 1965, son western, « Du vent dans les branches de Sassafras », est accueilli triomphalement. Il sera joué dans tous les pays du monde et traduit en une vingtaine de langues, comme d’ailleurs la plupart de ses autres pièces de théâtre.  

 

La pièce :

La salle commune d’un ranch du Kentucky à l’époque héroïque où le pays est peuplé de beaucoup d’indiens et de peu de colons, au début du XIXème siècle : voilà pour le décor. Y sont attablés John Emery Rockefeller et sa femme Caroline, leurs enfants, Tom et Pamela, leur ami toubib William Butler, médecin raté et alcoolique. Lire dans une boule de cristal est l’innocent passe-temps de Caroline.

Elle voit ainsi une attaque indienne. A peine John Emery et William ont-ils exprimé leur incrédulité que le chef apache ami Œil-de-Perdrix vient les avertir de l’approche des Comanches hostiles et de la bande à Calder… L’attaque du ranch par les indiens est précédée de peu par l’arrivée de Miriam, seule survivante de Pancho-City. Qu’en cette jeune personne John Emery reconnaisse une fille naturelle, qu’Œil-de-Perdrix soit tué par méprise, que le shérif Carlos soit pris pour un traître et Tom pour un renégat avant que tout finisse comme il se doit, ce n’est là qu’un aperçu des rebondissements multiples de ce western burlesque où René de Obaldia pastiche avec une drôlerie irrésistible les classiques du genre.

 

Découvrons ensemble dans la salle communale de Coppet, reconstituée en vrai ranch pour l'occasion, cette création où l’humour l’emporte à chaque réplique. Vous serez ainsi plongés à souhait dans l’univers des films de John Ford !

© photos: Yunus Durukan (yunus@yunus.ch)

Spectacle proposé par: